Le garçon au sommet de la montagne, John Boyne (Gallimard)



J'ai aimé car ce roman explique un certain nombre de choses. Pierrot va chez sa tante quand ses parents meurent. Sa tante est bonne dans la résidence d'Adolf Hitler. Il lit beaucoup de livres sur les idées du dictateur, antisémites et racistes. Hitler lui donne l'uniforme des jeunesses hitlériennes et comme il se sent de plus en plus fier et sûr de lui, il finit par donner des ordres aux bonnes. Peu à peu, son comportement et sa personnalité changent. Il devient plus agressif et autoritaire. Et déjoue même un complot qui vise à tuer Hitler.

Pierrot, petit à petit, devient un fervent adorateur du parti nazi. Ce livre montre à quel point la propagande était une arme pendant la guerre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L’inversion des pôles. Il n’en restera qu’un (Editions Slalom)

Un tirailleur en enfer, Yves Pinguilly (Nathan)

Louca (Bruno Dequier, Dupuis)